RSS
RSS

Gaogaen enters the ring!

Image
Hors Ligne
Avatar du membre
Gaogaen

Messages : 9
XP : 224
Niveau : 3
Sexe : Mâle
Orientation Sexuelle : Bi
Guilde :
Victoire PvP : 0

Gaogaen enters the ring!

Messagepar Gaogaen » lun. 14 janv. 2019 21:57



Fiche Identité
  • Pseudo IG : Gaogaen
  • Nom Prénom IRL : Juan Suelo
  • Âge : 33 ans (IG) - 25 ans (IRL)
  • Sexe : Masculin
  • Orientation : Bi (IG)
  • Race : Furry
  • Classe : LUCHADOR (classe de Bruiser physique, plutôt DPS) – Un personnage haut en couleurs qui n'hésite pas à provoquer l'adversaire à chaque instant pour s'assurer qu'il laisse ses alliés tranquille
  • Ressource : Ferveur du Public (fonctionnement similaire à la rage)
    Contrairement aux ressources classiques, la Ferveur du Public se construit à mesure que le combat progresse, à raison d'un point par coup porté, et deux points par critique infligé. D'autres conditions (Passifs, etc) pourront aider à construire la Ferveur plus rapidement. Plus cette ressource est élevée, plus Gaogaen est capable d'utiliser ses techniques les plus spectaculaires.

  • Niveau : Arme +1, Passif +1, Actif +1, Armure +0 : 3 PP
Codage de Lyra






Statistiques Arène

Vie15
Agilité5
Force15
Intelligence5
Défense15
Résilience5

Codage de Lyra




ARMES

Infobulle en CSS
Dégâts physiques au corps à corps
ARME PRINCIPALE : MY BODY IS READY [1PP]
En tant que Luchador, Gaogaen est habitué à user de son corps ! Que ce soit des coups de poing, de pied, de genou, de coude, de tête, de queue, de griffe ou de croc, il s'est assuré de pouvoir utiliser la moindre parcelle de son être comme d'une arme redoutable !


POUVOIRS PASSIFS

Infobulle en CSS
Diminution des dégâts infligés par les attaques physiques adverses
PASSIF : INTIMIDATE [1PP]
Même s'il n'est pas un mauvais bougre dans le fond, il sait jouer de sa carrure et de son apparence pour déstabiliser l'adversaire.


POUVOIRS ACTIFS

Infobulle en CSS
Inflige [Silence] pendant quelques secondes
ACTIF : THROAT CHOP [1PP]
Gaogaen n'est peut-être pas le plus futé, mais il sait taper où ça fait mal ! Ce coup de tranche de la main (ou patte, mais bref) est sûr de vous laisser sans voix !



Caractère



Juan est un introverti, mais pas dans le sens que beaucoup de personnes pensent. Il n'est pas timide, ne rougit pas à l'idée de parler aux autres, ou quoi que ce soit dans ce spectre-là. Simplement... Il est taciturne, secret, à la limite de l'asocial selon certains. Même lorsque vous essayez d'engager la conversation, il fera tout pour esquiver la moindre question et vous glissera entre les doigts à la première occasion. Et d'ailleurs, pourquoi voudriez-vous parler avec lui ? Lui-même se définit comme transparent. Insipide. Il n'a absolument rien d'intéressant à son sujet.
L'odeur de viande grillée lui est insupportable, au point d'en vomir.

Gaogaen, en revanche, est tout son contraire.
Le tigre est un personnage haut en couleurs, bruyant, direct dans sa façon de parler et d'agir. Il n'hésite pas à se mettre en scène pour amuser la galerie -après tout, il est un LUCHADOR ! Malgré son apparence assez impressionnante, il a un cœur d'or. Au point qu'il se sent complètement perdu et désolé quand des enfants sont terrifiés par lui, et tentera par tous les moyens de montrer qu'il n'est pas méchant. Cependant, même s'il a tendance à être assez particulier dans sa manière d'être, s'il y a bien une chose sur laquelle il est absolument intraitable, c'est le fait de s'attaquer à plus faible que soit. Vous pouvez être certain qu'il vous méprisera de tout son être s'il vous voit agir ainsi.




Physique



Juan est un jeune homme tout ce qui a de plus banal. D'une taille moyenne, ni trop gros ni trop maigre, pas vraiment musclé, il n'y a pas grand chose qui ressort chez lui, à part une grosse trace de brûlure sur toute son omoplate droite. Même ses cheveux sont d'un brun tout ce qu'il y a de plus courant, et sont constamment en bataille -ce n'est pas non plus comme s'il cherchait vraiment à en prendre soin. Il porte souvent une barbe de quelques jours, plus par flemme de se raser quotidiennement qu'autre chose. Son teint un brin mat fait deviner ses origines mexicaines, mais son anglais est complètement américain, sans la moindre once d'accent latino. Enfin, ses yeux noirs ont en eux une lassitude permanente, fuyant constamment le contact des autres.

Gaogaen est un tigre bipède, à la fourrure aussi sombre qu'une nuit sans lune. Ses rayures et ses pattes, en revanche, sont d'un rouge flamboyant, qui rivalise avec les flammes ardentes formant sa ceinture. Il n'est pas rare, quand il sourit -et les Sources savent qu'il sourit souvent-, que ses crocs aiguisés ressortent. Il est fier de sa musculature, et n'hésitera pas à vous montrer sa force s'il en a l'occasion !




Histoire



Pardon ? Vous... Voulez en savoir plus sur moi ? … Honnêtement, je comprends pas pourquoi. J'ai rien d'intéressant à vous raconter. Après tout... Je ne suis qu'un personnage secondaire.
Quoi ? Vous me croyez pas ? … Ah, bon, ok, si vous insistez... Mais venez pas vous plaindre après si vous vous ennuyez, ce sera pas faute de vous avoir prévenu.

Je suis né en Californie, dans un quartier de Sacramento. Mes grands-parents ont immigré du Mexique aux Etats-Unis quand ils étaient jeunes. Mais moi, je suis complètement Américain. M'enfin, pour ce que ça change...
Dans ma famille, il y avait mes parents et mon grand-frère. On menait une petite vie tranquille, j'aimais pas trop l'école et il y avait des jours où ma mère devait me traîner pour m'y amener, je jouais et me bagarrais avec mes copains, des trucs de gosse quoi. Y'avait juste des fois où papa rentrait à la maison avec des collègues, et je sais pas pourquoi, mais maman nous ordonnait toujours de rester enfermés dans notre chambre, mon frère et moi. Enfin, je savais pas pourquoi. J'ai eu le temps de capter, hein. Surtout qu'un jour, quand mon frère est sorti rapido pour récupérer un truc, j'ai pu les apercevoir dans l’entrebâillement de la porte. Des latinos pour sûr, vu la façon dont ils parlaient. Mais je me souviens surtout qu'ils avaient tous un flingue coincé dans leur pantalon, et qu'ils étaient tous assis en train de compter des liasses et des liasses de billets. Je crois même que y'avait des traces rouges sur certains... Mais c'est peut-être que mon imagination qui me fait penser ça. Enfin bref, je vais pas vous mentir, hein. Papa était lieutenant d'un de ces gros gangs qui domine une bonne partie de l'état.

Seulement... Apparemment, il en avait eu assez de jouer les gangsters. Il avait eu envie de se ranger. Je l'ai appris par la suite, mais ça expliquait les longues discussions à voix basse que mes parents tenaient dans la cuisine, quand ils pensaient qu'on dormait déjà, mon frère et moi. Et surtout, ça explique pourquoi, ce jour-là, maman nous a réveillés avant l'aurore en nous disant de faire notre sac. On va partir en vacances, qu'elle avait dit. Tu parles. Elle avait voulu garder le sourire pour faire comme si tout allait bien, mais même du haut de mes neuf ans, je sentais qu'elle mentait. Quelque chose dans sa voix, dans son visage, je sais pas, qui m'avait mis la puce à l'oreille. Elle n'avait pas seulement peur. Oh non. Elle était complètement terrifiée.
Papa non plus n'en menait pas large. Quand on l'a rejoint dans la voiture, il était crispé comme pas possible. Il avait enchaîné clope sur clope, au point que le cendrier de la voiture était plein à craquer. Pourtant, lui aussi avait essayé de faire comme si tout était normal. Il a pris nos sacs, les a posés dans le coffre... Et on est partis.

On a roulé, roulé, roulé... Je crois qu'il voulait quitter l'état. Certainement une procédure des feds. Sauf que voilà, faire des kilomètres et des kilomètres en bagnole quand t'es gamin, c'est pas évident. Et bien sûr, au bout d'un moment, j'ai eu envie d'aller au petit coin. En pleine cambrousse. J'ai essayé de me retenir, mais vous savez ce que ça fait. Plus on essaie de se retenir, plus on a envie. Finalement, j'ai demandé à ce qu'on s'arrête. Maman a voulu me dire d'attendre, mais papa s'est dit que là ça irait. Surtout que j'avais promis de faire vite. Je suis donc sorti en quatrième vitesse, me suis éloigné un peu de la route et de la voiture, pour commencer à me vider...

Je saurais pas vous dire ce que j'ai senti en premier. Le bruit assourdissant, du genre à n'entendre que dans les blockbusters et qui vous fait vriller les tympans, ou le souffle brûlant, qui m'a soulevé de terre pour me projeter au loin en laissant une empreinte lancinante sur mon épaule ? Je sais pas.

J'ai dû m'évanouir sous le choc, parce que j'ai comme un voile noir après ça. Quand je me suis réveillé, un type en uniforme de policier et un autre qui avait l'air d'un toubib étaient penchés sur moi. A me demander si j'allais bien. Genre. J'avais la tête qui pulsait comme c'est pas permis, j'étais couché par terre, mais non, hein, tout allait bien.
Je me suis relevé en position assise, complètement paumé. Y'avait des voitures de flics partout, sans parler du camion de pompier. La voiture était encore fumante, avec le sol noirci sur quelques mètres autour de sa carcasse désossée. Et cette odeur... Une odeur de viande trop cuite, comme si quelqu'un avait laissé la barbaque trop longtemps sur le grill. Quand je les ai vus.

Trois sacs noirs.
Ca aurait presque pu ressembler à des sacs poubelle, mais... Je savais très bien de quoi il s'agissait. De qui il s'agissait. Visiblement, papa n'avait pas été aussi discret que ce qu'il avait pensé. Ses anciens collègues et son boss n'avaient pas apprécié sa petite trahison -en même temps, on peut pas vraiment leur en vouloir sur ce point-, et avaient décidé de le faire taire une bonne fois pour toutes. Avec succès...

C'est comme ça que je me suis retrouvé complètement seul, avec comme seul douloureux souvenir de cet événement une belle brûlure sur toute l'omoplate droite. M'enfin, c'pas comme si ça me gênait trop, vu que le dos c'est pas vraiment l'endroit qu'on a tout le temps sous les yeux.
Maintenant, avec une telle backstory, je parie que vous vous attendez à ce que je sois parti dans une quête de vengeance, que je suis entré dans la police ou les forces spéciales pour démanteler ceux qui ont pris ma famille ? Ah... Désolé de tuer vos fantasmes, mais ça, c'est le genre de truc qu'on voit que dans les comics ou les films. Dans la vraie vie, c'est loin d'être aussi exaltant.

Suite à ça, je suis entré dans ce que les feds appellent un Programme de Protection des Témoins. Ca sonne super, mais c'est rien de très compliqué, en vrai. En gros, on m'envoie à l'autre bout du pays, on change mon identité et tout le tintouin. Avec interdiction formelle de dire d'où je viens, ce qui est arrivé à ma famille ou autre à qui que ce soit, bien sûr. Je comprends pas trop pourquoi un gang s'acharnerait sur un gosse qui a vécu le pire moment de sa vie, et qui surtout ne sait rien d'eux, mais bon. Le problème, c'est qu'entre ça et le bon gros traumatisme que je me suis tapé, se lier avec d'autres gamins c'était pas vraiment une option. Vu qu'en plus j'étais le petit nouveau dans cette école où je venais juste de débarquer, inutile de dire que je me suis vite fait cataloguer comme l'élève bizarre et solitaire. Au moins, on me laissait plus ou moins tranquille, et comme j'avais des notes correctes, pour ne pas dire moyennes, les profs n'avaient aucune raison de s'inquiéter à mon sujet. Il faut dire que j'avais pas du tout envie de parler à qui que ce soit... Et avant que je m'en rende compte, j'avais comme une aura autour de moi qui laissait les gens indifférents à ma présence.

Le reste de ma vie n'est qu'un pauvre ruisseau monotone, sans grand intérêt. Dans le cadre du Programme, j'ai encore été bougé deux ou trois fois, jusqu'à atterrir à Chicago. Je suis pas allé au college, en même temps vu les tarifs, je doute que le FBI soit très enclin à avancer le fric nécessaire. Ils ont d'autres chats à fouetter. Du coup, avec leur autorisation, j'enchaîne les petits boulots. Le genre de job où tu es complètement invisible. Mais au moins, ça paye assez pour avoir un toit et le ventre plein.

Ah, si... Il y a peut-être un truc qui sortait un peu de l'ordinaire qui m'est arrivé. Un gars, casquette enfoncée jusqu'aux oreilles et foulard sur le visage, qui a voulu attaquer la petite épicerie de quartie où je bosse comme caissier, avec flingue et tout. Pourquoi nous cibler nous, alors que y'a des boîtes avec des caisses bien mieux remplies à quelques blocs de là ? Aucune idée. Peut-être qu'il débutait. En tout cas, je me suis retrouvé avec son flingue braqué sur moi, à me faire gueuler dessus de donner l'argent.
En temps normal, je suppose que j'aurais fait comme la plupart des gens. Je me serais pissé dessus, et aurais obéi en suppliant qu'il me laisse la vie sauve. Pourtant...

Pourtant, quand j'ai vu le canon pointé sur moi, j'ai senti... Une certaine sérénité. Je sais, ça peut sembler complètement invraisemblable. Mais... Je me sens mort, vide, depuis l'assassinat qui a coûté la vie de toute ma famille. Je ne fais que vivoter, errer sans but. Alors, peut-être que cet homme était l'émissaire de la Mort, venue réclamer l'âme qui lui avait échappée il y a tant d'années ?
En tout cas, j'ai simplement répondu, de ma voix morne habituelle, que je ne pouvais pas exécuter son ordre vu que la caisse était vide. Il a insisté, en m'insultant, menaçant de me tuer, en tenant son arme comme ces jeunes qui veulent imiter les rappeurs. Mais même en sentant l'embout effleurer mon front, je n'ai fait que répéter encore et encore les mêmes mots. Avec, je dois l'avouer, un léger pincement, un fol espoir qu'il me libère de cette existence sans saveur.
J'ignore si c'est ma façon de parler, mon regard mort ou le fait que je ne fléchissais pas sous sa menace. En tout cas, au bout de quelques instants, il a préféré déguerpir, sans demander son reste.

Je crois que c'est cette petite anecdote qui m'a poussé vers Feeling Online. La Mort m'avait refusé une nouvelle fois. Autant me lancer dans quelque chose qui, au moins, me donnerait l'illusion que je pouvais être quelqu'un d'autre. Ca doit être pour ça que j'ai choisi de créer un avatar aussi différent de moi que possible, comme l'est Gaogaen. Quelqu'un qui puisse être le héros de sa propre histoire.

Après tout, je vous l'ai dit. Je ne suis qu'un personnage secondaire.
Gaogaen rugit en #8A0808
Image
EEEEEEEEENJOY !

Envie de me contacter ? Envoyez un mp à Primarina !

Hors Ligne
Avatar du membre
Staff FO
Dev de FO

Messages : 9701
XP : 84139
Niveau :
Guilde :
Victoire PvP : 0

Gaogaen enters the ring!

Messagepar Staff FO » lun. 14 janv. 2019 22:05



Bienvenue dans le monde
Ton personnage est désormais intégré au jeu. Tu apparaîtras dans la capitale correspondant à ta race ou à Root Town, où débutent tous les nouveaux. Libre à toi ensuite de voyager à travers ce monde et de découvrir tout ce qu'il contient.

Ta fiche technique va aussi être créée sous peu et tu pourras à ce moment-là, poster à la suite pour ajouter ta fiche rp et ta fiche de liens.

Si personne ne t'a encore sauté dessus, tu peux faire une demande de rp pour ne pas attendre trop longtemps et pouvoir débuter dans le jeu.

De nombreuses quêtes te sont aussi proposées. N'hésite pas à faire celles correspondant à ton niveau, en solo ou en groupe.

Encore bienvenue sur Feeling Online et bon jeu.
Codage de Lyra




Retourner vers « Novice »